Macron face à un désastre économique : près de 50 000 entreprises en faillite en un an, une augmentation de 47,1%

NATIONAL

11/4/20231 min read

La crise sociale frappe durement les entreprises françaises


Selon les dernières données publiées par le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce (CNGTC), le nombre d'entreprises ayant fait faillite en France a augmenté de 47,1% en un an, passant de 9 781 en août 2022 à 46 183 en août 2023. Cette hausse spectaculaire est liée à la crise sociale qui secoue le pays depuis plusieurs mois, et qui a entraîné une baisse de la consommation, une pénurie de main-d'œuvre et une hausse des coûts de production.


Le secteur le plus touché est celui du commerce, qui représente 36% des défaillances d'entreprises, suivi par les services aux entreprises (17%) et la construction (16%). Parmi les entreprises qui ont déposé le bilan, on trouve des enseignes connues comme Celio, Orchestra ou encore La Halle aux Chaussures.


Cette situation alarmante met en difficulté le gouvernement de Emmanuel Macron, qui doit faire face à une contestation sociale sans précédent. Depuis le début de l'année, des manifestations massives ont lieu dans tout le pays pour réclamer plus de justice sociale, fiscale et écologique. Les syndicats, les gilets jaunes, les écologistes et les étudiants sont mobilisés contre la politique du président, qu'ils jugent trop favorable aux riches et aux multinationales.


Face à cette crise, le gouvernement a annoncé un plan de relance de 100 milliards d'euros, dont 40 milliards proviennent de l'Union européenne. Ce plan vise à soutenir les secteurs les plus fragilisés par la crise, à favoriser la transition écologique et à créer des emplois. Toutefois, ce plan est jugé insuffisant et trop tardif par les opposants au gouvernement, qui réclament un changement radical de modèle économique et social.