Après génération idenditaire, c’est au tour de Civistas de passer à la trappe.

NATIONAL

8/7/2023

La république règle ses comptes. Toutes les associations qui déplaisent au pouvoir sont dissoutes. La liberté de pensée et les postures traditionnelles doivent disparaître. Ainsi, Gérald Darmanin annonce engager la dissolution de l'organisation catholique intégriste Civitas après des propos antisémites. Quels propos antisémites ? Lors de l'université d'été du mouvement le très populaire Pierre Hillard avait alors déclaré qu'il "faudrait peut-être retrouver la situation d'avant 1789" à propos du statut des juifs en France, c'est-à-dire à une époque où ils ne pouvaient pas avoir, pour la plupart, la nationalité française. On oublie qu’ils étaient les larges bénéficiaires de l’Édit royal de la Paulette. Ce n’est qu’un détail nous direz vous. Pierre Hillard aurait ajouté "la naturalisation de Juifs en 1791 [avait ouvert] la porte à l"immigration". Étonnant qu’il ne parla pas du décret Crémieux qui là aussi lésa les algériens.

Pour autant, pouvons-nous prendre ce fait historique pour un propos antisémite ? Il faudrait faire un procès dont la 17ème chambre correctionnelle a le secret pour juger de l’affaire et le cas échéant condamner le propos remis dans son contexte. À cette heure, Dardmalin n’a pas à proclamer à la cantonade "Je condamne fermement ces propos ignominieux et saisis le procureur de la République ». Évidemment, les soumis insoumis et tous les agents destructeurs des valeurs françaises ont jeté leur avis négatif sur cette association de tradition chrétienne. Maître la truelle Jean-Luc Mélenchon, jouissant par ailleurs que les églises brûlent comme tout anticlérical qui se respecte, avait lancé un appel à Gérald Dardmalin déclarant que "l'antisémitisme doit être puni sans faiblesse".

Le fond de cette hargne est surtout politique. En effet, l'institut Civitas est proche de l'extrême droite catholique, ce qui au regard de l’histoire est un pléonasme. Il a soutenu la candidature d'Eric Zemmour à l'élection présidentielle de 2022. Le voilà le péché ! En février, son président Alain Escada avait appelé les sympathisants du mouvement à se réunir à Saint-Brévin pour manifester contre le projet de centre d'accueil de demandeurs d'asile. La voilà l’hérésie !

Puis par dessus tout, le crime impardonnable est que Pierre Hillard est un fer de lance contre les forces du mondialisme. Rappelons ici quelques titres de cet auteur : Chronique du mondialisme, La marche irrésistible du nouvel ordre mondial, Rapport sur le mondialisme…… Il faut donc l’abattre et tant qu’à faire, balayer une bonne fois pour toute l'institut Civitas qui par ailleurs combat les délires wokistes. Tous les signaux sont au rouge pour ce courant de pensée et d’expression. La patrouille va passer et jeter dans les geôles d’une infâme nouvelle Bastille.

La destruction de la France se fait à tous les niveaux. De l’économie à l’âme même de ce pays, tout doit disparaître. Le temps des catacombes est revenu.